La période de familiarisation :


Lors de l’entrée en crèche, certains parents et enfants vont vivre pour la 1ère fois une séparation. La décision de confier son enfant à des mains étrangères est souvent source d’appréhension, de questionnement.

 

Comment se préparer à cette séparation ?

 

Qu’est-ce que la période de familiarisation ?

     C’est une période de transition pendant laquelle l’enfant va se préparer à quitter son milieu familial, à se séparer de ses parents pour rentrer à la crèche, pour  découvrir un autre lieu de vie, d’autres enfants, d’autres adultes.

   Se familiariser, c’est créer du lien ; ceci passe par la construction de nouveaux repères en présence des parents. Grâce à ces repères, l’enfant tend à se sentir en sécurité.

Ce n’est qu’avec ce sentiment de sécurité qu’il pourra déployer son énergie pour rencontrer l’Autre, (adulte et enfant).

Nous appelons repères la répétition de situations identiques (mêmes lieu, objets, professionnelle….) et la régularité des expériences.

    Nous proposons à chaque famille un premier temps de rencontre (enfant, parent, professionnelle) dans une pièce aménagée. Puis, la période de familiarisation se fait sur une période minimum d’une semaine ou plus, en fonction des ressentis de l’enfant et de ses parents, de leurs disponibilités. La personne responsable du groupe de l’enfant accueilli à la crèche, l’accompagne tout au long de cette période.

    Cette période est planifiée avec chaque famille, selon leurs façons propres de gérer la séparation. Cette transition demandera beaucoup de disponibilité aux parents et aux professionnelles. Les temps partagés au cours de cette semaine de familiarisation permettent de laisser une trace, une place symbolique aux parents dans la structure pour que l’enfant puisse se rappeler, être dans l’anticipation du retour, des retrouvailles.

   Différents temps de rencontre seront proposés à chaque famille, les rdv seront fixés en fonction de l’âge de l’enfant, et des disponibilités des parents ; voici l’exemple d’une semaine de familiarisation :

 

En juin / juillet : un temps de rencontre avec la professionnelle qui accompagne le groupe d’enfants tout au long de l’année.

 

Au cours de la semaine qui précède l’entrée définitive, plusieurs rdv seront programmés au fil de la semaine:

Jour 1 : rdv enfant, parent, professionnelle dans une pièce aménagée.

Jour 2 : 1er temps de séparation

Jour 3 : temps de séparation + un temps de repas ou biberon avec les parents.

Jour 4 : matin+ repas, ou repas+ après-midi (avec un temps de sieste)

Jour 5 : petite journée.

  

 

      Pour favoriser la familiarisation, il faut que les parents se sentent en confiance et sentent leur enfant en sécurité physique et affective.

 C’est par l’intermédiaire de cette période de familiarisation que vous ferez connaissance avec les habitudes, les règles, la démarche éducative du lieu, les autres enfants, les professionnelles…. La familiarisation est un moment essentiel pour les enfants,  pour les parents et pour les professionnelles.

L’enfant perçoit les émotions de ses parents comme à livre ouvert. Si vous éprouvez des difficultés à « laisser » votre enfant, ne culpabilisez pas, prenez le temps d’en parler.

Les professionnelles sont là pour vous écouter, pour recevoir le maximum d’informations sur votre enfant ; posez des questions même si elles vous paraissent saugrenues. Toutes les questions sont utiles du moment que vous vous les posez.

 

Quelques conseils pour mieux gérer la séparation.

 

   Quand bébé est tout petit, votre odeur est le lien qui peut vous réunir quand vous êtes physiquement séparés. Un foulard ou un vêtement léger imprégné de votre odeur pourra être d’un grand réconfort. Plus tard, un doudou choisi par l’enfant ou une tétine prendra le relais. Ce sera le lien entre la maison et la crèche.

Dites toujours à votre enfant quand vous allez partir et quand vous allez revenir ; respectez votre parole, si vous avez un contretemps et que vous risquez d’être en retard, faites-le prévenir, même s’il est tout petit.                                   

Ne partez jamais en « cachette », dites-lui au revoir et acceptez ses protestations (pleurs, colères ou même signe d’ignorance.) Il a bien le droit de ne pas être d’accord. Ne vous attardez pas plus que nécessaire.

 

  N’oubliez pas que vous pouvez téléphoner et qu’un petit appel vous rassurera de suite.

Pour concrétiser votre absence, laissez aux professionnelles des photos de la famille sous forme d’un album. Ils pourront, devant la ou les photos, trouver un réconfort.

 

  Lorsque vous venez chercher votre enfant,  n’hésitez pas à prendre le temps dont vous avez besoin pour connaître sa journée, aborder des points qui vous semblent obscurs, nous faire part de vos inquiétudes.

 

Préparez-vous avant l’entrée à la crèche

 

  De temps en temps, laisser votre enfant progressivement (si ce n’est déjà fait) à une personne extérieure (grand-mère, amie…) D’abord le temps d’aller acheter le pain, puis le temps d’aller chez le coiffeur et, si cela se passe bien et si vous en avez envie, une journée entière et pourquoi pas un week-end ?

Pensez que tous ces moments de séparation seront profitables à votre enfant pour l’aider à bien vivre  l’entrée à la crèche.

 

Venez vous promener près de la crèche et montrez- lui l’endroit où il passera ses journées.

 

 

   La qualité de la séparation, mais également celle de la socialisation des enfants dépend de tous les partenaires (parents- accueillants) entre lesquels doit s’installer une confiance réciproque.

La période de familiarisation correspond à un temps de passage qui amène petit à petit l’enfant au centre des relations entre ses parents et les personnes qui l’accueillent.